histoire.png

A la mort de Jacques Chambrette en 1758, l'entreprise est gérée par sa veuve (Elisabeth charlotte), son fils (Gabriel) et son gendre (Charles Loyal), des lettres de Stanislas les autorisant à poursuivre l'activité faïencière sur les lieux. Mais rapidement, les héritiers tombent en désaccord, affaiblissant l'entreprise, et les relations tendues conduisent à plusieurs actions judiciaires entraînant la vente de la manufacture de St-Clément, reprise pour un temps par Charles Loyal, associé à Richard Mique, architecte de la Reine, et Paul Louis Cyfflé, sculpteur. Entre temps, Gabriel Chambrette a créé une nouvelle manufacture à Moyen en 1760. Mais la mort de Stanislas en 1766 éloigne une clientèle importante constituée par la cour et les familles bourgeoises. Par ailleurs, une mauvaise administration de Lunéville et Moyen, une concurrence accrue venant de certains faïenciers qui se sont mis illégalement à leur compte, ajoutés à des conflits successifs entre les gestionnaires des manufactures entraînent un effondrement des affaires. L'entreprise de Lunéville est déclarée en faillite et à la requête des créanciers, il sera procédé à sa vente aux enchères publiques en 1786. Sébastien Keller et Jean Alexandre Cuny se portent acquéreurs.

Copyright © 2017 Les amis de la faïence - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public