Titre-autref.png




François Joseph Armbruster est né dans le duché de Bade comme son oncle Sébastien Keller, qui devient propriétaire de la faïencerie Chambrette Loyal ; il y apprend son métier. Puis fonde sa propre faïencerie en 1807 après son mariage avec la fille du directeur de la manufacture Keller. Il y fabrique des « culs noirs » (faïence culinaire qui résiste au feu) et des fourneaux. A partir de 1817 la conjoncture devient mauvaise et après des périodes plus ou moins fastes, la manufacture ferme en 1863








Grandmougin s'établit en 1756 rue de Viller non loin de chez Keller. La prospérité est très variable. Mathias Grandmougin reste le propriétaire jusqu'en 1818 où il s'associe avec Marchal. La reprise s'amorce. En 1832 le nom de Grandmougin disparaît de l'association et l'entreprise porte le nom de Marchal et Carré. Evrat, nouvel associé, apporte des capitaux et aide à la reprise de l'activité ; Ils produisent exclusivement des poêles en faïence. Après le départ de Carré, Evrat reste seul propriétaire.

 



Etrange appellation pour cet établissement fondé dans les années 1750. La même famille en reste propriétaire jusqu'en 1863. Son nom provient de sa fabrication qui ne concerne que les objets utilitaires, cette faïence à « bouillir » permet de faire la cuisine. Les extérieurs des objets sont bruns et l'intérieur est blanc. Ces faïences supportent la chaleur sans s'abimer. Le prix de cette faïence est accessible et permet à chacun de cuisiner sainement.

Copyright © 2017 Les amis de la faïence - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public